Article CXXXII : Last year





Le désert défile à une vitesse folle mais rien ne change dans ce qui m'entoure. Cela fait plusieurs kilomètres que cette route forme une ligne droite et que je fonce vers ce bout, vers ce soleil au bord du crépuscule qui je sais marque la fin de ce que je vis depuis plusieurs années, et représente un renouveau.
Derrière moi c'est la nuit et, pour une fois, je veux atteindre cette lumière pour la savoir à mes côtés le plus longtemps possible.
Je ne fais plus attentions à ma vitesse, à la chaleur sous ce casque, cette tenue, ni même aux panneaux indiquant le nombre de kilomètres avant le nouveau carrefour ou la nouvelle petite ville. Comme les rebelles dans le temps, rien à foutre. Je me laisse guider par le plaisir que je prends à froisser une partie de ce paysage à bord de ma moto qui en a tant vu et qui n'a pas dit son dernier mot, tandis qu'un peu de sable et pas mal de poussières fouettent mon casque.
Je sais que je ne suis plus loin...
Je stoppe tout instinctivement, mets la béquille et retire mon casque pour observer distinctement le spectacle que je vise et traverse depuis plus d'une heure. Je ferme les yeux et respire directement cette chaleur. À plusieurs reprises, de plus en plus profondément. Ça n'a rien de doux, mais que c'est bon. J'aime ça...
Je me mets à regarder derrière moi. La nuit s'installe au loin. La ville la plus proche doit déjà être habillée de ses lumières nocturnes. Là-bas se trouvent mes activités depuis des années, et ma vie depuis toujours.
Je me tourne encore une fois vers le crépuscule. Un mètre de plus vers lui et c'est pour de bon. Je dois prendre une décision qui changera ma vie maintenant ou plus tard. Mon esprit cherche une solution à tout-va tandis que je remets mon casque.
Béquille enlevée. Demi-tour, droit vers les ténèbres pour encore un petit bout de temps.
Encore des trucs à faire.


Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.81.244.248) if someone makes a complaint.

Comments :

  • XXVII-X-LXX

    03/01/2013

    merci du passage ^^

Report abuse